Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Quatre-vingt-dix secondes

Daniel Picouly

R PIC

8 mai 1902, 7h52 : Jour funeste où la montagne Pelée, le plus grand volcan de l’île, 1351 mètres, explose. Le volcan ravage Saint-Pierre de la Martinique en quatre-vingt-dix secondes, exterminant par l'onde de choc et la nuée ardente près de 30000 personnes. La ville est transformée en décor d’apocalypse.

 

Voici pour les faits historiques. Mais cette tragédie n’est qu’une toile de fond, le compte à rebours de ce récit flamboyant qui mêle habilement intrigues romanesques, histoire d’amour façon Roméo et Juliette, décryptage de manigances politiques locales, savoureuses tribulations journalistiques… La montagne personnifiée pense, parle et s’émeut en observant ce petit monde plus préoccupé par ses petites affaires que par la catastrophe imminente.

Le style enlevé et caustique, l'écriture vive et imagée, les tournures poétiques malicieuses contribuent à accentuer le caractère saisissant de cette catastrophe... Toute la magie de la langue française au service de l’Histoire !

OPAC Détail de notice